Du fond de mon Bocal

AntiBrouillard

Je roule souvent sans phare dans la brume de mon esprit.
Pas besoin d’anti-brouillard quand y’a dégun qui te suis.
Perdue dans ma tête, le regard dans le vague.
A la pêche aux pensées dans l’océan du mental.
Parait que j’réfléchis trop, que j’me bouffe le cerveau
Mais t’sais ce qu’on dit ; chasse le naturel, il revient au galop.