Du fond de mon Bocal

← Retour au journal

septembre 2020

I don't wanna be your girl no more

On avale la fumée. Encore. Toujours. Comme si ça m’aidait à respirer. Et même avec ça, le brouillard n’est plus assez épais pour m’empêcher de voir. De ressentir. Je compte plus le nombre de fois où je regarde ailleurs. Où je pense à autre chose. Où je fais semblant d’être d’accord avec ça. J’esquive. Je tourne la tête. Je retourne le bocal, à l’envers, pour essayer de voir sous tous les angles. Les bons. Ceux qui m’apaisent, qui me soulagent, qui donne un sens à cette chute que je ressens au dedans. Ceux qui m’évitent de sentir les épines accrochées dans (...)

Un jour, ça deviendra normal.

Se réveiller dans un endroit nouveau. Un petit village inconnu, quelque part dans le sud de la France. Je connais la région, j'ai grandi pas loin d'ici, mais je n'étais jamais venu dans ce coin là. Quand j'ai ouvert les yeux, j'ai vu ma chambre, et la première sensation ressentie c'était du genre "wow j'ai de la chance d'être ici". J'ai de la chance d'être là, de m'être encore une fois réveillé ce matin, d'avoir un toit au dessus de la tête, un endroit où atterrir. Je suis riche, tellement riche. J'ai mes deux jambes, une bonne santé, j'ai de quoi manger, de quoi dormir au (...)